Les groupements démontent le rapport de l’Inspection des finances

Les groupements démontent le rapport de l’Inspection des finances

Anne-Gaëlle Moulun
| 04.09.2014
  • MINISTERE DES FINANCES DE BERCY ECONOMIE

L’Union des groupements de pharmaciens d’officine (UDGPO) et le Collectif national des groupements de pharmaciens d’officine (CNGPO) ont élaboré un document commun pour démonter les arguments de l’Inspection générale des finances (IGF) sur la profession de pharmacien. En cinq points, les groupements donnent de « vraies réponses à des idées fausses », sur le taux de rentabilité des officines, la sortie du monopole ou encore les marges sur les médicaments à prescription médicale facultative. Par exemple, quand l’IGF estime que la fin du monopole sur ces médicaments aura « un impact économique marginal », les groupements soulignent de leur côté qu’elle risque de provoquer « la fermeture de quelque 4 000 pharmacies avec 20 000 chômeurs directs ou indirects ». L’UDGPO et le CNGPO indiquent qu’ils « attendent de la part du gouvernement une prise en compte de la véritable réalité du terrain » et que, dans le cas contraire, ils « n’hésiteront pas à mobiliser leurs 20 000 pharmacies pour des actions concrètes ».

Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Bilan de médication : mission possible ! Abonné

Certains pharmaciens hésitent encore à s’aventurer dans les bilans partagés de médication. Ils craignent des difficultés dans le recrutement des patients, l'engagement de leur responsabilité et le manque de temps pour réaliser cette nouvelle mission. Tour d’horizon des freins qui subsistent et des pistes pour les lever. Commenter

Partenaires