L’activité de l’officine s’érode encore - La pharmacie française s’installe dans la récession

L’activité de l’officine s’érode encoreLa pharmacie française s’installe dans la récession

François Sabarly
| 04.09.2014

Baisse des prix des médicaments et des ventes au comptoir obligent, l’activité des officines a de nouveau reculé en 2013. Et malgré une rentabilité qui se maintient, les pharmacies françaises sont entrées dans un cycle de récession économique qui devrait malheureusement se poursuivre dans les années à venir. C’est ce que montrent les dernières statistiques économiques de Fiducial, que le « Quotidien » vous dévoile en exclusivité.

  • La pharmacie française s’installe dans la récession - 1

POUR la seconde année consécutive, le chiffre d’affaires des pharmacies françaises a globalement reculé en 2013, de 0,63 % en moyenne. Le chiffre d’affaires hors taxes moyen relevé par Fiducial dans son étude annuelle (1) s’établit ainsi à 1 450 000 euros, au lieu de 1 472 000 euros en 2012. Phénomène plus inquiétant encore : les officines dont l’activité recule sont désormais majoritaires (59 %, contre seulement 41 % d’officines qui voient leur chiffre d’affaires progresser en 2013).

...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
pharmacie

À la Une Activité officinale : le calme après la tempête

Après avoir connu deux vagues records correspondant l'une à l'afflux de demandes de paracétamol et de renouvellement d'ordonnances, l'autre à des prescriptions insolites en hydroxychloroquine, l'activité officinale est en chute libre depuis dix jours. Comment faire face à cette situation inédite sans trop de casse ? Commenter

Partenaires