L’activité de l’officine s’érode encore - La pharmacie française s’installe dans la récession

L’activité de l’officine s’érode encoreLa pharmacie française s’installe dans la récession

François Sabarly
| 04.09.2014

Baisse des prix des médicaments et des ventes au comptoir obligent, l’activité des officines a de nouveau reculé en 2013. Et malgré une rentabilité qui se maintient, les pharmacies françaises sont entrées dans un cycle de récession économique qui devrait malheureusement se poursuivre dans les années à venir. C’est ce que montrent les dernières statistiques économiques de Fiducial, que le « Quotidien » vous dévoile en exclusivité.

  • La pharmacie française s’installe dans la récession - 1

POUR la seconde année consécutive, le chiffre d’affaires des pharmacies françaises a globalement reculé en 2013, de 0,63 % en moyenne. Le chiffre d’affaires hors taxes moyen relevé par Fiducial dans son étude annuelle (1) s’établit ainsi à 1 450 000 euros, au lieu de 1 472 000 euros en 2012. Phénomène plus inquiétant encore : les officines dont l’activité recule sont désormais majoritaires (59 %, contre seulement 41 % d’officines qui voient leur chiffre d’affaires progresser en 2013).

...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
assemblée

À la Une Substitution biosimilaire : les pharmaciens ne renoncent pas Abonné

En commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale, la substitution biosimilaire n’a pas trouvé voix au chapitre. Dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2020, le développement de ces médicaments est envisagé au seul moyen de la prescription, et les amendements en faveur de la substitution ont tous été rejetés. De son côté, l'assurance-maladie met sur pied un... 1

Partenaires