Dépistage du cannabis : le double test salivaire testé par la gendarmerie

Dépistage du cannabis : le double test salivaire testé par la gendarmerie

Charlotte Demarti
| 28.08.2014
  • Dépistage du cannabis : le double test salivaire testé par la gendarmerie - 1

Des doubles tests salivaires permettant la détection de drogue seront expérimentés à partir de cet automne au bord des routes de plusieurs départements, a déclaré le délégué interministériel à la sécurité routière, Jean-Robert Lopez, dans le Républicain Lorrain. La procédure sera bien plus simple que celle utilisée jusqu’alors. En effet aujourd’hui, lorsqu’un conducteur est suspecté par la gendarmerie d’avoir consommé du cannabis, il doit effectuer un test salivaire qui, s’il s’avère positif, sera confirmé par une prise de sang. Le conducteur est donc alors emmené à l’hôpital pour réaliser cette analyse sanguine. Avec le nouveau système qui va être expérimenté, plus besoin de passer par la case hôpital si le premier test salivaire est positif. Le conducteur devra juste se soumettre à un second prélèvement salivaire réalisé par les gendarmes, qui sera envoyé au laboratoire pour « confirmer d’une façon incontestable la prise d’une substance illicite », indique Jean-Robert Lopez. Cette expérimentation a déjà été testée en février dernier à Papeete (Polynésie française), et a remporté un certain succès.

Avec ce nouvel outil, « les forces de l’ordre pourront exercer des contrôles à certains endroits notamment aux sorties de boîtes de nuit pour essayer de protéger ceux qui sont aujourd’hui les plus touchés par l’accidentalité, les 18-25 ans », a indiqué le délégué ministériel, qui rappelle que « l’usage de stupéfiants serait, dans 4 % des cas d’accidents, le facteur principal ».

Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez 1 Commentaire
 
JEAN-MARIE H Pharmacien 28.08.2014 à 23h11

Est-ce que le test va détecter aussi l'association de l'alcool aux autres substances ? Type: cocaïne, codéine et autres morphiniques (dont l'héroïne), benzodiazépines, antidépresseurs, Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
camra

Grâce à l’informatique mobile Gardez un oeil sur votre officine

Lutter contre le vol, mais aussi observer sa pharmacie dans son quotidien depuis son smartphone est désormais facile. Mais si les technologies sont aujourd’hui au point, il faut porter son attention à certains obstacles règlementaires et éthiques. 1

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.