L’Ordre des pharmaciens fustige le rapport de l’IGF

L’Ordre des pharmaciens fustige le rapport de l’IGF

Charlotte Demarti
| 25.08.2014
  • L’Ordre des pharmaciens fustige le rapport de l’IGF-1

Dans un document publié le 22 août, l’Ordre national des Pharmaciens conteste vivement le projet de réforme de l’Inspection Générale des Finances (IGF) concernant la profession de pharmacien, qui préconise notamment la fin du monopole pharmaceutique sur les médicaments à prescription facultative, afin de réaliser 400 millions économies. « Un rapport entaché par des erreurs dont le nombre et l’ampleur est édifiant », souligne l’Ordre, qui en démontre point par point les aberrations.

Tout d’abord, concernant le prix des médicaments non remboursables, qui aurait, selon l’IGF, explosé ces dernières années : l’Ordre prouve, chiffres à l’appui, que ce prix est resté stable entre 2009 et 2013, et qu’il augmente moins vite que l’inflation (1,1 % pour une inflation de 1,6 %). Et ce, alors qu’en 2011, le taux de TVA a augmenté de1,5 %.

En deuxième lieu, l’Ordre réfute l’idée de généraliser la vente des médicaments à prescription facultative en supermarché, rappelant que le savoir faire du pharmacien est une garantie pour la sécurité des patients. Rappelons qu’« on déplore 300 morts par an par overdose médicamenteuse de médicaments non prescrits en Grande-Bretagne, où les médicaments sont vendus en grande surface ou dans des chaînes, et qu’un tiers des 18-24 ans britanniques admettent une forme de dépendance et prennent tous les jours des médicaments en vente libre », martèle Isabelle Adenot, présidente du Conseil National de l’Ordre des Pharmaciens.

Enfin, L’Ordre s’indigne que l’IGF émette le projet de libéraliser le capital pharmacies dans le but de créer des chaînes. Une logique qui signerait la fin des pharmacies de proximité. Aujourd’hui pourtant, « la pharmacie française est efficace, performante du point de vue des prix et du service rendu aux Français sur l’ensemble du territoire, rappelle Isabelle Adenot. Ceux qui briseront une construction patiemment mise au point, adaptée aux réalités du pays, joueront aux apprentis sorciers ».

Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez 3 Commentaires
 
JEAN-CLAUDE R Pharmacien 28.08.2014 à 09h49

Je félicite vivement l'Ordre pour son communiqué de presse très affuté et sans langue de bois. Par contre je crois que les pharmaciens devraient engager sans tarder la grève des garde (totale et Lire la suite

Répondre
 
Dr Gnon Pharmacien 26.08.2014 à 12h31

Bravo à l'Ordre , rien que lire ce rapport de l'IGF sans vomir est un exploit . La méthodologie est de mélanger les données statistiquement non probantes , alors que ces professions sont toutes Lire la suite

Répondre
 
Hervé C Pharmacien 25.08.2014 à 17h15

Excellent travail du CNOP!
Il faut dire que l'accueil d'Adenot par Montebourg (ex-ministre) était ahurissant et humiliant.
Ça a du remuer l'Ordre et le motiver....
Rapport à lire impérativement, Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
camra

Grâce à l’informatique mobile Gardez un oeil sur votre officine

Lutter contre le vol, mais aussi observer sa pharmacie dans son quotidien depuis son smartphone est désormais facile. Mais si les technologies sont aujourd’hui au point, il faut porter son attention à certains obstacles règlementaires et éthiques. 1

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.