Un indice coloré pour mesurer le bruit

Un indice coloré pour mesurer le bruit

03.07.2014
  • Un indice coloré pour mesurer le bruit - 1

Un nouvel indicateur évaluant le niveau de pollution sonore est testé en région parisienne et à Lyon. Les Franciliens et les Lyonnais peuvent consulter, sur le site www.noiseineu.eu, les relevés sonores mesurés dans une soixantaine de lieux (49 en Ile-de-France). Sur le site, les relevés sont représentés sous forme d’une flèche vers le haut qui apporte trois informations d’un coup sur un lieu donné : le niveau du bruit de fond (symbolisé par un rectangle plus ou moins grand à la base), l’importance des pics (avec une pointe plus ou moins élancée) et l’impact sanitaire (résumé par une couleur : vert/orange/rouge). Dans le détail, le vert signale un bruit acceptable, respectant « les objectifs de qualité » de l’Organisation mondiale de la santé. L’orange signale un bruit gênant, qui peut commencer à perturber le sommeil. Le rouge signale le dépassement des seuils critiques.

Ce nouvel indice a l’avantage d’apporter une information plus précise et heure par heure de la pollution sonore, alors que la mesure du son définie dans la réglementation actuelle (en décibels) confond bruit de fond et pics sonores dans une moyenne globale. Au-delà de l’indice, le projet, baptisé Harmonica, recense aussi des actions menées dans des villes et évalue leur impact : un changement de revêtement sur une autoroute francilienne ou un micro-écran végétalisé sur le quai de la Saône, à Lyon, se révèlent ainsi plus efficaces que la baisse de 10 km/h sur le périphérique. D’autres villes, comme Bruxelles, Barcelone ou Rotterdam, devraient rejoindre le projet.

Source : AFP
Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
écosse

À la Une Les pharmaciens britanniques face au Brexit Abonné

Les conséquences pour le système de santé d'un « Brexit sans accord » inquiètent les pharmaciens britanniques. À l'approche de la date fatidique du 29 mars, ils se préparent aux éventuelles ruptures de stock qui pourraient survenir dans les semaines suivant le Brexit. Commenter

Partenaires