Recul des ventes de médicaments en officine confirmé en 2013

Recul des ventes de médicaments en officine confirmé en 2013

Anne-Gaëlle Moulun
| 24.06.2014
  • Recul des ventes de médicaments en officine confirmé en 2013 - 1

La consommation de médicaments est restée stable en France en 2013, d’après un rapport de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM). Les Français ont consommé 3,1 milliards de boîtes, soit environ 48 boîtes par personne et par an. L’ANSM confirme donc « la contraction du marché pharmaceutique en valeur constatée en 2012 » et l’explique par « les baisses de prix appliquées en 2012 et par le développement du marché des génériques ». En 2013, plus de 3 médicaments remboursés sur 10 sont en effet des génériques et leur marché représente désormais 15,5 % en valeur et plus de 30 % en quantité.

Le marché pharmaceutique subit, lui, un recul global de -1,4 %, mais les ventes réalisées en officines ont reculé de 2,4 % tandis que celles destinées aux hôpitaux ont progressé de 1,8 % en valeur. Le marché s’établit à 26,8 milliards d’euros, dont 20,6 milliards pour les officines et 6,2 milliards pour les hôpitaux.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez 2 Commentaires
 
Serge R Pharmacien 25.06.2014 à 13h41

Par ailleurs la base de remboursement MEDICAMENT de VILLE des seules CPAM est de 19,2 Md€ en 2013 pour 1,87 Md boites, sans compter les LPPR soit 22 Md€ en tout. Comment peut-on accréditer un tel Lire la suite

Répondre
 
Serge R Pharmacien 24.06.2014 à 19h00

Comme d'habitude l'ANSM annonce un chiffre faux pour l'officine, qui n'intègre pas le coût de la distrib. Ce n'est donc pas 20,6 mais bien 28 Md€ pour la ville, ce qui porte le coût national avec Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Être adjoint en 2017-0
Dossier web

Être adjoint en 2017

Entretien pharmaceutique, dépistage, conciliation médicamenteuse... Les adjoints peuvent s'investir dans de nombreuses missions. Ils peuvent aussi, depuis quelques mois, acquérir jusqu'à 10 % des parts d'une officine dans laquelle ils exercent.

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.