Marisol Touraine dévoile son projet de loi de santé

Marisol Touraine dévoile son projet de loi de santé

19.06.2014
  • MARISOL TOURAINE -

La ministre de la Santé Marisol Touraine a dévoilé ce matin les grandes orientations du projet de loi de santé : prévention, parcours de soin, innovation et droit des patients. La prévention occupe une place primordiale avec de multiples déclinaisons. Ainsi, la lutte contre les inégalités commencera dès l’école grâce à un parcours éducatif en santé, la possibilité de choisir un médecin traitant par les parents pour leur enfant, et une protection renforcée des adolescents face aux addictions (tabac et alcool). Concernant le parcours de soin, il devra être pratique, facile à comprendre et à utiliser, et dans une logique de proximité du patient. Pour cela, le ministère de la Santé veut faire tomber toutes les barrières. D’abord celles liées à l’argent, en instaurant le tiers payant généralisé et en garantissant des produits de santé, tels que les lunettes, à des tarifs accessibles aux personnes à petit revenu. Ensuite, en s’assurant que tout patient peut accéder à un médecin quel que soit le jour, l’heure et sa région. La permanence des soins va être renforcée par la mise en place d’un numéro à trois chiffres dans chaque département, permettant une orientation selon le besoin. De plus, une meilleure coordination entre professionnels de santé est recherchée, notamment entre ville et hôpital. Des plate-formes d’échange vont être créées dans ce but, et le futur DMP ou dossier médical partagé, dont le chantier vient d’être relancé, répondra aussi à cette problématique. La 3e orientation, tournée vers l’innovation, comprend notamment des pistes pour réorganiser le 3e cycle d’études médicales et corriger les imperfections du développement professionnel continu (DPC). Enfin, le droit des malades est réaffirmé avec le développement de la démocratie sanitaire et la mise en place d’actions de groupe, sur le plan de la justice, permettant à des patients victimes de dommages d’entrer dans une procédure collective.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez 4 Commentaires
 
Dr Gnon Pharmacien 20.06.2014 à 14h56

Rien sur l'éducation à la santé à l'école ! Trop compliqué pour les profs ?

Répondre
 
Hervé C Pharmacien 20.06.2014 à 11h54

Et les économies alors ? On ne parle plus d'économies ? Combien coûterait le tiers payant de la consultation (car leur nombre va augmenter) ? Ah, mais ce n'est pas un problème, pas besoin de parler Lire la suite

Répondre
 
MARC D Pharmacien 19.06.2014 à 18h43

Que c'est beau ... Il faut le relire dix fois a haute voix d'un ton ferme et le regard droit devant, snif.

Répondre
 
MARTINE J Pharmacien 23.06.2014 à 12h18

Bonjour moi aussi j ai le sentiment d'être tondue et volée par cette suppression de vignettes et ces rémunérations qui n'arrivent pas, mais la baisse des prix est bien réelle !

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Automédication

La fin des marques ombrelles : un danger pour l'automédication ?

Pascal Brossard, vice-président de l’AFIPA, craint que la fin des marques ombrelles et la disparition des noms de fantaisie sur les emballages des médicaments d'automédication ne représentent des freins au développement de ce... 18

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.