Bilharziose : les personnes exposées invitées à se faire dépister

Bilharziose : les personnes exposées invitées à se faire dépister

Anne-Gaëlle Moulun
| 17.06.2014
  • Bilharziose : les personnes exposées invitées à se faire dépister - 1

Le ministère de la Santé invite les personnes qui se sont baignées dans la rivière Cavu en Corse-du-Sud, au cours des étés 2011, 2012 et 2013 à se faire dépister pour la bilharziose urogénitale. Cette maladie est provoquée par des vers parasites présents dans certaines eaux douces, généralement dans des zones tropicales ou subtropicales. Plusieurs personnes ont pourtant été contaminées après des baignades dans le Cavu depuis l’été 2011. Les personnes à risque de contamination sont celles « ayant eu un contact cutané, même bref », avec de l’eau de cette rivière entre 2011 et 2013 « sur une période allant de juin à septembre », détaille le ministère, qui les invite à faire une prise de sang pour dépister la maladie. Elles doivent consulter leur médecin traitant, « sans caractère d’urgence puisque les complications ne surviennent qu’à long terme ». Par ailleurs, toute baignade ou immersion partielle sont désormais interdites dans cette rivière, dans les communes de Conca et Zonza, par arrêté préfectoral. Le ministère a également mis en place un numéro vert d’information : 0800 130 000 (gratuit).

Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Bilan de médication : mission possible ! Abonné

Certains pharmaciens hésitent encore à s’aventurer dans les bilans partagés de médication. Ils craignent des difficultés dans le recrutement des patients, l'engagement de leur responsabilité et le manque de temps pour réaliser cette nouvelle mission. Tour d’horizon des freins qui subsistent et des pistes pour les lever. Commenter

Partenaires