Nouvelles recommandations pour les voyageurs : attention aux maladies d’importation

Nouvelles recommandations pour les voyageurs : attention aux maladies d’importation

03.06.2014
  • Nouvelles recommandations pour les voyageurs : attention aux maladies d’importation - 1

Le Bulletin Épidémiologique Hebdomadaire publie ce mardi les nouvelles recommandations sanitaires pour les voyageurs. Comme les années précédentes, la mouture 2014 se focalise sur la prévention des maladies infectieuses, basée sur le triptyque vaccination-chimioprophylaxie et bon suivi de règles hygiénodiététiques. Cette année, on note l’arrivée de nouvelles vaccinations (notamment la vaccination antiméningococcique) et des modifications concernant les répulsifs (avec la disparition des spécialités à base de bifenthrine ou deltaméthrine, ces molécules ayant été retirées du marché, et l’apparition de nouveaux produits).

Par ailleurs, les recommandations 2014 accordent une place importante aux maladies d’importation, souvent d’apparence banale au retour de voyages (pneumopathie, fièvre, dermatose), mais qui sont susceptibles de s’implanter en France. Notamment, la dengue, le chikungunya ou le zika. « Elles se sont déjà implantées dans les DOM TOM, et il le risque d’introduction est particulièrement important en métropole dans les zones ou l’un des vecteurs potentiels de la maladie est déjà présent. Ce qui est le cas dans le sud de la France, où le moustique Aèdes albopictus colonise désormais 17 départements », indique Éric Caumes (Haut Conseil de la Santé Publique), dans l’édito du BEH.

Par ailleurs, la vigilance est de mise pour la grippe aviaire, les infections à coronavirus, Ebola, la rage, les formes résistantes de tuberculose, les bactéries hautement résistantes… qui n’hésitent plus à passer les frontières et pourraient bien apparaître - ou réapparaître - en France si l’on néglige la prévention.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Buzyn

Agnès Buzyn pour la fermeture des « coffee-shops » à la française

Invitée sur RTL dimanche, la ministre de la Santé Agnès Buzyn insiste sur l'illégalité de la vente de cannabis contenant du THC, quel que soit son taux. Opposée à la légalisation et à la dépénalisation du cannabis, elle se montre... 2

Partenaires