Les pharmaciens Giphar misent sur l’avenir - « Le début de la pharmacie d’après ? »

Les pharmaciens Giphar misent sur l’avenir« Le début de la pharmacie d’après ? »

Mélanie Maziere
| 02.06.2014

Le réseau Giphar publie son 3e tome des Grands dossiers de la pharmacie, dans lequel il dresse une série de propositions pour « construire l’avenir » de la profession. Se définissant comme un groupement tourné vers l’éthique, il recommande aux officinaux de miser sur le conseil, les services, la formation, la labellisation, il réclame un barème de rémunérations pour les nouveaux services et le droit à communiquer.

  • Le groupement de pharmaciens décline un programme d’actions en sept points

QUASIMENT UN AN jour pour jour après avoir lancé « Les grands dossiers de la pharmacie », Giphar sort son 3e opus intitulé « Le début de la pharmacie d’après ? ». Sur le même principe que les deux premiers tomes, l’ouvrage commence par un état des lieux, suivi des interviews de sept personnalités : Alain Delgutte, président de la section A (titulaires) du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens, Nicolas Bouzou, économiste, Maud Mingeau, titulaire, Julien Samson, directeur des...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Bilan de médication : mission possible ! Abonné

Certains pharmaciens hésitent encore à s’aventurer dans les bilans partagés de médication. Ils craignent des difficultés dans le recrutement des patients, l'engagement de leur responsabilité et le manque de temps pour réaliser cette nouvelle mission. Tour d’horizon des freins qui subsistent et des pistes pour les lever. Commenter

Partenaires