Cialis : l’ANSM posera son veto à la vente sans ordonnance

Cialis : l’ANSM posera son veto à la vente sans ordonnance

Mélanie Maziere
| 02.06.2014
  • Cialis : l’ANSM posera son veto à la vente sans ordonnance - 1

Mercredi dernier, les groupes pharmaceutiques Sanofi et Eli Lilly annonçaient un accord permettant au laboratoire français de « solliciter l’approbation de Cialis sans ordonnance aux États-Unis, en Europe, au Canada et en Australie ». La possibilité de proposer une version du principal concurrent du Viagra sans prescription médicale était alors présentée comme un fait acquis. Mais l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a rapidement fait savoir qu’une telle demande recevrait son veto pur et simple. Le Pr Joseph Emmerich, directeur de la division cardiologie, endocrinologie, gynécologie et urologie de l’Agence française, rappelle en effet au journal en ligne Slate.fr que ce médicament contre la dysfonction érectile a « des indications, des contre-indications et des effets secondaires (…), aussi n’est-il pas question de donner un feu vert à la demande qui pourrait nous être faite ». Actuellement commercialisé uniquement sur ordonnance dans 120 pays, le Cialis (tadalafil) a enregistré un chiffre d’affaires mondial de 1,58 milliard d’euros en 2013. Cette volonté de rendre ce médicament accessible sans ordonnance s’explique par la prochaine chute des brevets protégeant la molécule de toute copie, prévue dans trois ans. Mais le Pr Emmerich n’en démord pas : « La commercialisation en automédication constituerait un très mauvais signal et faciliterait un peu plus encore les possibilités de mésusages de ce médicament. »

Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez 2 Commentaires
 
Jean-Philippe D Pharmacien 03.06.2014 à 00h40

Tout est bon pour doper les ventes.
Et grâce aux génériques, on va voir enfin le prix de ce produit se démocratiser.
Qu'il reste sur ordonnance me semble bien naturel.
En tant que pharmacien, ma Lire la suite

Répondre
 
Jean-Philippe D Pharmacien 03.06.2014 à 11h33

Précision : lorsque je dis "Tout est bon pour doper les ventes", c'est pour commenter l'attitude et la démarche de Lilly. Démarche que je trouve peu compatible avec un acte et une démarche Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Lactalis

À la Une Lactalis : les leçons d'une crise Abonné

Le scandale des laits infantiles contaminés a pointé des défaillances dans les procédures de retraits et de rappels de lots dans la grande distribution. Des dysfonctionnements qui touchent également le réseau officinal puisque des pharmacies figurent elles aussi au rang des points de vente incriminés par les contrôles de la DGCCRF. 1

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.