Cancer du sein : 17 groupes chimiques à éviter

Cancer du sein : 17 groupes chimiques à éviter

13.05.2014
  • Les produits d'échappement des voitures peuvent être à l'origine de cancers du sein, selon une...

Une étude américaine établit une liste de 17 groupes chimiques à éviter prioritairement en prévention du cancer du sein (publiée dans la revue « Environnemental health perspectives »). Ces substances, présentes dans l’environnement quotidien, provoquent chez les rates des tumeurs mammaires, et présentent chez les femmes un risque de développement de cancer du sein. Il s’agit du 1,3- butadiène, de l’acrylamide, des solvants organiques halogénés, des styrènes, de l’ochratoxine A, etc. Ces substances sont présentes dans l’essence, le gasoil et autres produits d’échappement des véhicules, l’atmosphère (butadiène, benzène, PAH…) les ignifuges, les textiles anti-taches, les dissolvants, les décapants à peinture, les dérivés de désinfectants utilisés dans le traitement de l’eau potable, les styrènes, mais aussi dans les médicaments à base d’hormones et les perturbateurs endocriniens. Elles ont l’avantage de pouvoir être mesurées : en effet, ce sont des biomarqueurs présents dans le sang, les urines, ou le lait maternel. « Cette étude offre une feuille de route pour la prévention du cancer du sein en identifiant des produits chimiques hautement prioritaires auxquels les femmes sont le plus communément exposées et montre également comment mesurer cette exposition », avance le Dr Ruthann Rudel (Silent spring institute de Newton, États-Unis), coauteur de ces travaux. « Ces informations guideront les efforts (des gouvernements et des industriels) pour réduire le contact avec ces substances liées au cancer du sein », ajoute-t-il.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Etudiants

PACES : redoublement interdit dans certaines facs

En 2018, plusieurs universités, notamment en Ile-de-France, mettront en place à titre expérimental une première année commune aux études de santé (PACES) qui n’autorisera pas le redoublement. Dans les universités de Paris V, VI... 2

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.