Méningite : une campagne pour apprendre à gérer l’urgence

Méningite : une campagne pour apprendre à gérer l’urgence

Christine Nicolet
| 16.04.2014
  • Méningite : une campagne pour apprendre à gérer l’urgence - 1

À l’occasion de la journée mondiale de la méningite, le 24 avril 2014, une campagne « Protégeons nos enfants, protégeons notre avenir » (notre photo) vise à apprendre aux parents à réagir vite et efficacement à des symptômes alarmants, souvent mal connus, et les inciter à protéger leurs enfants grâce à la vaccination. La prévention des méningites à méningocoque, qui touchent majoritairement les nourrissons et les jeunes enfants, évite chez les survivants des séquelles graves allant de la surdité et de problèmes neurologiques à l’insuffisance rénale et à l’amputation de membres. « Dans 99 % des cas, un enfant ayant un choc septique et un purpura fait une infection invasive à méningocoque, rappelle le Pr Jean-Christophe Mercier (urgences pédiatriques à l’hôpital Robert Debré, Paris). Au moindre doute il faut entamer une antibiothérapie par voie parentérale en urgence. Malheureusement, l’antibiothérapie n’est pas toujours suffisante, la mortalité par purpura fulminans reste élevée, de l’ordre de 20 %. » Le seul recours pour éviter cette pathologie reste la vaccination. En plus, elle présente l’intérêt d’être altruiste en réduisant le portage exclusivement humain de la bactérie, ainsi que sa transmission qui se fait par voie respiratoire. Organisée par le CoMo (Confederation of Meningitis Organisations), la campagne est relayée en France par un collectif d’associations.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 10

Partenaires