Scléroses en plaques : les statines pourraient ralentir l’évolution de la maladie

Scléroses en plaques : les statines pourraient ralentir l’évolution de la maladie

Didier Doukhan
| 20.03.2014
  • Scléroses en plaques : les statines pourraient ralentir l’évolution de la maladie - 1

Les statines pourraient ralentir l’évolution de certaines formes de sclérose en plaques (SEP), selon une étude publiée mercredi dans la revue médicale britannique The Lancet. Dans la grande majorité des cas, la SEP débute sous forme de poussées suivies de rémissions, mais chez près de la moitié des patients cette phase rémittente se transforme après 10 à 15 ans d’évolution, en une phase chronique secondaire appelée forme secondaire progressive de SEP. À ce jour, aucun traitement n’est efficace pour lutter contre les formes progressives de la SEP.

Pour évaluer les statines, des chercheurs britanniques ont recruté 140 patients atteints de cette forme de la maladie âgés de 18 à 65 ans, répartis aléatoirement en deux groupes, l’un recevant 80 mg de simvastatine par jour et l’autre un placebo pendant deux ans. Alors que sans traitement, le cerveau s’atrophie en moyenne de 0,6 % par an, l’atrophie n’était plus que de l’ordre de 0,3 % chez les patients sous statine, soit une réduction de l’atrophie de 43 % (après ajustement de facteurs tels que l’âge ou le sexe). Les médecins et les patients ont également rapporté une baisse « faible mais significative » du niveau des handicaps observés.

Des études réalisées dans le passé sur l’effet des statines dans les phases débutantes de la maladie avaient abouti à des résultats contradictoires. Le Dr Jeremy Chataway de Londres (University College London Hospitals), qui a coordonné l’essai clinique de phase 2, a mis en garde contre toute « surinterprétation » des résultats, tout en insistant sur la nécessité de poursuivre les recherches avec de nouveaux essais plus vastes.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
DPC

DPC : les formations les plus suivies en 2017

Les formations de développement professionnel continu (DPC) les plus demandées par les pharmaciens en 2017 concernent le conseil à l’officine et la cancérologie. En 2017, 11 877 pharmaciens ont effectué une formation validante... Commenter

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.