Danger sanitaire : cinq plantes sous haute surveillance

Danger sanitaire : cinq plantes sous haute surveillance

Mélanie Maziere
| 20.03.2014
  • Danger sanitaire : cinq plantes sous haute surveillance - 1

Le Comité parlementaire du suivi du risque d’ambroisie a décidé d’étendre son action de surveillance à quatre autres plantes invasives. Il s’agit du datura (notre photo), dont les graines sont hautement toxiques, de l’orobanche (parasite redoutable en agriculture), de la renouée du Japon (plante colonisatrice menaçant la biodiversité) et de la berce du Caucase. Celle-ci provoque, au simple contact avec la sève, une sensibilisation de la peau aux rayons du soleil, ce qui peut être à l’origine de sévères brûlures. Tout comme l’ambroisie, ces plantes sont considérées comme des espèces invasives perturbant la biodiversité. L’élargissement du périmètre d’action de ce Comité parlementaire intervient alors que l’Union européenne a conclu un accord, mardi dernier, sur un projet de règlement européen sur les espèces toxiques et envahissantes. Elle a ainsi déterminé une liste noire d’animaux et de plantes qui devront rester aux portes de l’Europe à partir de 2016, parce qu’ils menacent la santé ou la biodiversité. Le but est d’interdire l’importation, l’achat et la vente, l’utilisation ou la libération dans la nature de végétaux, animaux et micro-organismes figurant sur la liste noire. Ce nouveau règlement doit être entériné en avril prochain par le Parlement européen, qui doit encore établir les sanctions pour les contrevenants et les mesures de gestion pour les espèces déjà trop largement répandues.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Etudiants

PACES : redoublement interdit dans certaines facs

En 2018, plusieurs universités, notamment en Ile-de-France, mettront en place à titre expérimental une première année commune aux études de santé (PACES) qui n’autorisera pas le redoublement. Dans les universités de Paris V, VI... 2

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.