Un dispositif qui limite l’apport calorique des boissons alcoolisées

Un dispositif qui limite l’apport calorique des boissons alcoolisées

Christine Nicolet
| 30.01.2014
  • Un dispositif qui limite l’apport calorique des boissons alcoolisées - 1

Un nouveau dispositif médical ayant la propriété de capturer les molécules d’alcool afin de diminuer l’apport calorique va prochainement être commercialisé. Zeocal est composé d’un sel minéral volcanique (la zéolite) dont les minuscules porosités adsorbent certaines molécules en fonction de leurs propriétés chimiques. La zéolite agit comme un tamis filtrant qui peut retenir jusqu’à 41 % des molécules d’éthanol avant qu’elles ne soient absorbées par l’organisme (efficacité cliniquement prouvée). Son action est purement mécanique, elle ne traverse jamais la paroi intestinale et n’interagit pas avec les voies métaboliques de l’organisme. En limitant l’élévation de l’alcoolémie, ce dispositif réduit l’apport calorique. Il n’y a aucun effet indésirable lié à son utilisation connu à ce jour. « Zeocal n’est en aucun cas une incitation à boire de l’alcool », précise la dirigeante fondatrice de Mineralpharma France qui commercialise le produit. Il s’adresse aux femmes et aux hommes adultes qui ont une consommation d’alcool occasionnelle, modérée et contrôlée, qui surveillent leurs poids, et qui sont conscients des effets nocifs des boissons alcoolisées sur la santé.

Chaque boîte de Zeocal contient deux sachets de 20 g de solution buvable, celle-ci doit être placée directement en bouche et ingérée avant la consommation modérée d’alcool. Le produit sera disponible en pharmacie et en parapharmacie, au prix public conseillé de 8,90 euros, à partir du 7 février 2014.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Bilan de médication : mission possible ! Abonné

Certains pharmaciens hésitent encore à s’aventurer dans les bilans partagés de médication. Ils craignent des difficultés dans le recrutement des patients, l'engagement de leur responsabilité et le manque de temps pour réaliser cette nouvelle mission. Tour d’horizon des freins qui subsistent et des pistes pour les lever. Commenter

Partenaires