Automédication : les écarts de prix entre officines se resserrent

Automédication : les écarts de prix entre officines se resserrent

Anne-Gaëlle Moulun
| 23.01.2014
  • Automédication : les écarts de prix entre officines se resserrent-1

« Contrairement à ce que démontrent certaines études d’associations de consommateurs, les écarts de prix sur l’automédication diminuent depuis 13 ans », affirme Pascal Brossard, président de l’AFIPA, l’association des industriels pour une automédication responsable. Le 12e baromètre de l’AFIPA montre en effet que l’écart entre les pharmacies les plus chères et les moins chères* est passé de 0,67 euro à 0,37 euro entre 2001 et 2013.

« De plus, on observe une baisse constante des prix de l’automédication depuis 6 ans », ajoute Pascal Brossard. En effet, l’augmentation des prix de l’automédication reste constamment inférieure à l’inflation. Dans les pharmacies disposant d’un espace dédié au libre accès (72 % des officines en 2013) les prix pratiqués sont encore inférieurs aux autres. Enfin, l’AFIPA observe que les pharmaciens n’ont pas encore répercuté la hausse de TVA, passée de 7 à 10 % depuis le 1er janvier 2014 sur les médicaments non remboursables.

*Écart calculé entre le 3e quartile (25 % des données sont au-dessus de cette valeur) et le 1er quartile (25 % des données en dessous).
Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Bilan de médication : mission possible ! Abonné

Certains pharmaciens hésitent encore à s’aventurer dans les bilans partagés de médication. Ils craignent des difficultés dans le recrutement des patients, l'engagement de leur responsabilité et le manque de temps pour réaliser cette nouvelle mission. Tour d’horizon des freins qui subsistent et des pistes pour les lever. Commenter

Partenaires