Les greffés du rein réclament le remboursement d’un médicament antirejet

Les greffés du rein réclament le remboursement d’un médicament antirejet

Jacques Gravier
| 03.12.2013
  • Les greffés du rein réclament le remboursement d’un médicament antirejet - 1

Les deux principales associations de greffés du rein réclament le remboursement d’un médicament antirejet, le belatacept, qui prolonge la durée de vie des greffons et ferait faire d’importantes économies à la Sécurité sociale. Dans une lettre ouverte remise mardi à la ministre de la Santé, Marisol Touraine, les associations de malades du rein Renaloo et FNAIR demandent « d’autoriser sans délai la prise en charge de ce traitement » et « de mettre fin à cette situation injuste », à savoir le refus « d’inscrire le belatacept sur la liste des médicaments hospitaliers pris en charge directement par l’Assurance-maladie ». Le belatacept, commercialisé sous le nom de Nulojix par Bristol-Myers Squibb (BMS), « améliore singulièrement le pronostic et aussi la qualité de vie des patients concernés », affirment les associations. D’après une étude, ce traitement antirejet, à prendre une fois par mois sous forme d’injection à l’hôpital, améliore de 15 à 30 % le fonctionnement des reins greffés par rapport aux ICN et « permettrait un allongement de la survie des greffons rénaux d’environ deux ans ». Il coûte plus cher, d’environ 3 000 euros par an, mais grâce à l’allongement à 15 ans en moyenne de la durée de vie des reins transplantés (13 ans en moyenne avec les ICN), il ferait gagner, in fine, à la Sécurité sociale environ 70 000 euros par patient, selon les associations.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Rentrée 2017 : préparez vos rayons !-0
Dossier web

Rentrée 2017 : préparez vos rayons !

Hormis pour les pharmacies des zones touristiques, la période estivale est souvent un moment de l'année où l'activité est plus calme. L'occasion pour faire le tri sur ses rayons et de réfléchir à leur composition pour les prochains mois. Ce dossier passe en revue les marchés à ne pas négliger pour réussir sa rentrée.

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.