Une partie de la gauche s’y oppose - Il faut signer le traité européen

Une partie de la gauche s’y opposeIl faut signer le traité européen

24.09.2012

Des débats nombreux qui agitent le pays (sécurité, droit de vote des étrangers, droits des homosexuels), le plus important est le nouveau traité européen, négocié par Nicolas Sarkozy et approuvé par François Hollande. Une partie de la gauche s’y oppose, ce qui pose un sérieux problème au gouvernement. Lequel, dans cette partie qui risque de mal finir, doit être soutenu sans réserves.

  • Hollande et Ayrault veulent pouvoir dire que le traité a été adopté sans le concours de la droite

LA LECTURE du texte du traité est aride et nous n’en imposerons même pas des extraits à nos lecteurs. Il est licite de dire que le traité conclu à la fin du mois de juin par les Vingt-Sept est la continuation du traité de Maastricht qui n’a pas empêché la crise de la dette pour une raison évidente : ses prescriptions n’ont pas été respectées. La France, en particulier, a très largement dépassé les objectifs maastrichtiens de 3 % de déficit budgétaire et d’une dette inférieure à 60 % du...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 12

Partenaires