Contre le manque de spécialités pour les enfants - Le boom des préparations à visée pédiatrique

Contre le manque de spécialités pour les enfantsLe boom des préparations à visée pédiatrique

21.06.2012

Cinq ans après la mise en œuvre du règlement européen sur les médicaments pédiatriques, le manque de médicaments adaptés aux enfants reste préoccupant. Cependant, les préparations magistrales peuvent pallier le manque de médicaments adaptés et les pharmaciens d’officine ont un rôle important à jouer dans ce domaine, estime l’Académie de pharmacie.

  • La majorité des préparations sont à visée pédiatrique

LA MAJORITÉ des préparations, qu’elles soient magistrales, hospitalières ou officinales, sont à visée pédiatrique et leur nombre progresse d’année en année. C’est le constat dressé par l’Académie de pharmacie, qui a tenu une séance thématique sur la problématique de la prescription hors autorisation de mise sur le marché (AMM) de médicaments pédiatriques (voir aussi notre édition du 14 juin). Ainsi, 51 % des préparations hospitalières déclarées en 2010 étaient destinées aux enfants,...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ibu

Ibuprofène et kétoprofène aggravent les infections, alerte l'ANSM

Une enquête des centres régionaux de pharmacovigilance (CRPV) de Tours et Marseille, suggère le « rôle aggravant » de l'ibuprofène et du kétoprofène en cas d'infection. L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits... 6

Partenaires