LIVRES - Malaise et maladie - La fiction comme exutoire

LIVRES - Malaise et maladieLa fiction comme exutoire

05.03.2012

La littérature se nourrit de tous les maux de la vie. Drôles ou tristes, ces romans mettent en mots souffrances et douleurs.

  • La fiction comme exutoire - 1
  • La fiction comme exutoire - 2
  • La fiction comme exutoire - 3
  • La fiction comme exutoire - 4
  • La fiction comme exutoire - 5
Sándor Márai : un mal mystérieux

Du grand écrivain hongrois Sándor Márai (auteur adulé dans les années 1930, il tombe dans l’oubli après 1948, date de son exil en Europe, avant de partir aux États-Unis, où il mettra fin à ses jours en 1989, avant d’être à nouveau reconnu dans le monde entier) paraît « la Sœur » (1), le dernier livre qu’il a publié en Hongrie, peu avant son départ.

C’est l’histoire d’un grand pianiste qui, à la suite d’un concert, est victime d’un mal mystérieux. Les...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Bilan de médication : mission possible ! Abonné

Certains pharmaciens hésitent encore à s’aventurer dans les bilans partagés de médication. Ils craignent des difficultés dans le recrutement des patients, l'engagement de leur responsabilité et le manque de temps pour réaliser cette nouvelle mission. Tour d’horizon des freins qui subsistent et des pistes pour les lever. Commenter

Partenaires