Syrie, Libye, Sénégal, Russie - Le pire des mondes

Syrie, Libye, Sénégal, RussieLe pire des mondes

27.02.2012

Il est légitime que les Français se recroquevillent sur les douleurs que leur inflige la crise et qu’ils s’apprêtent à voter avec l’espoir d’aller mieux. Ils ne peuvent ignorer pour autant le chaos d’un monde qu’ils voudraient plus stable en ce début de XXIè siècle. Mais là où se porte leur regard, ils ne voient qu’une désolation engendrée par les comportements moyenâgeux des dictateurs et des manipulateurs.

  • La journaliste Édith Bouvier réclame un secours humanitaire d’urgence

DANS LE COMBAT que Bachar El-Assad livre à son propre peuple, la clé de sa sauvagerie n’est rien d’autre que le mépris absolu de la vie. Aux abois, le tyran le plus impitoyable du monde exige simplement que les Syriens se mettent à genoux et implorent son pardon. On nous dit qu’Assad est condamné, qu’il ne se relèvera jamais des souffrances qu’il a infligées à ses sujets. C’est peut-être ignorer qu’il n’y a pas en lui la moindre once de compassion, que s’il a fait tuer sept mille...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Bilan de médication : mission possible ! Abonné

Certains pharmaciens hésitent encore à s’aventurer dans les bilans partagés de médication. Ils craignent des difficultés dans le recrutement des patients, l'engagement de leur responsabilité et le manque de temps pour réaliser cette nouvelle mission. Tour d’horizon des freins qui subsistent et des pistes pour les lever. Commenter

Partenaires