Des disparités sources d’enseignements - La grande diversité des prescriptions en Europe cache des anomalies

Des disparités sources d’enseignementsLa grande diversité des prescriptions en Europe cache des anomalies

27.02.2012

Pourquoi comparer les modes de prescription des médicaments dans les différents pays européens, sinon pour s’interroger sur les pratiques françaises et éventuellement se remettre en question ? Une économiste de l’OCDE a mené l’enquête.

  • Une étude pointe des traitements inadéquats en termes de durée ou de dose

VALÉRIE PARIS, économiste à l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), qui compte aujourd’hui 34 pays membres, a comparé la prescription et la consommation des médicaments en Europe. Celles-ci varient beaucoup d’un pays à l’autre, y compris très voisins, sans que les écarts (parfois de 1 à 7) s’expliquent toujours par des différences de populations ou de situations économiques. C’est la même chose pour les examens et les procédures chirurgicales. L’économiste...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ibu

Ibuprofène et kétoprofène aggravent les infections, alerte l'ANSM

Une enquête des centres régionaux de pharmacovigilance (CRPV) de Tours et Marseille, suggère le « rôle aggravant » de l'ibuprofène et du kétoprofène en cas d'infection. L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits... 6

Partenaires