Une année plus pénible qu’électorale - Bon courage

Une année plus pénible qu’électoraleBon courage

05.01.2012

L’année 2012 ne sera pas seulement celle des élections, bien que l’enjeu de la consultation soit, comme en 2007, d’une importance extrême. Elle sera aussi celle d’une prise de conscience du monde nouveau, inquiétant et incertain qui est devenu le nôtre. Celle d’un affaiblissement, parfois d’une disparition pure et simple, des valeurs, coutumes et traditions auxquelles nous étions tant attachés. Celle d’un appauvrissement social tel que nous ne l’avons pas connu depuis la Seconde guerre mondiale.

  • Si la monnaie unique survit, elle deviendra irréversible

LA CAMPAGNE électorale masque parfois la gravité des enjeux. L’avenir du pays ne se jouera pas sur l’embauche de fonctionnaires ou sur le vote des étrangers, mais sur notre capacité à maîtriser la crise économique et financière de façon à éviter une catastrophe. En 2011, nous avons mesuré nos carences, nos impérities, notre manque de discernement : la crise de l’endettement est le produit du refus des gouvernements européens d’intégrer suffisamment leurs économies pour que la monnaie...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bilan médication

À la Une Bilan de médication : en route vers l'observance Abonné

Le bilan partagé de médication ne semble pas encore être un acte très répandu dans les officines. Prévu par l’avenant n° 11 à la convention pharmaceutique signé en juillet 2017, l’arrêté définissant ses modalités de mise en œuvre n’est paru au « Journal officiel » qu’à la mi-mars. Mais déjà, de nombreux officinaux manifestent leur intérêt pour les formations qui lui sont dédiées. Commenter

Partenaires