La voie de l’éducation thérapeutique du patient

La voie de l’éducation thérapeutique du patient

11.04.2011

« Il y a 30 ans, quand un patient faisait un infarctus, son espérance de vie était de 5 ans. Aujourd’hui son espérance de vie est supérieure à celle de la population moyenne. » C’est par ce paradoxe apparent que Martial Fraysse justifie les promesses portées par l’éducation thérapeutique du patient (ETP). S’appuyant sur les chiffres recueillis par les ARS dans 25 régions, le titulaire, membre du groupe de travail sur l’ETP au ministère de la Santé, dresse un état des lieux des programmes...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
décryptage

À la Une Le Plan santé décrypté Abonné

Emmanuel Macron a fixé trois engagements prioritaires pour sa réforme baptisée « Ma Santé 2022 ». Ce plan pour réorganiser les soins en France entend placer le patient au cœur du système, mieux articuler la relation ville-hôpital et repenser les métiers et la formation des professionnels de santé. Commenter

Partenaires