Le rôle du pharmacien dans la pharmacovigilance - Rendre la déclaration moins dissuasive

Le rôle du pharmacien dans la pharmacovigilanceRendre la déclaration moins dissuasive

31.03.2011

Toujours dans la tourmente du Mediator, la surveillance des médicaments est plus que jamais d’actualité. Le rôle des pharmaciens dans le cadre de la pharmacovigilance est primordial. Isabelle Adenot, présidente de l’Ordre des pharmaciens, Claude Bougé, vice-président du LEEM et Catherine Morel, pharmacienne à Arras, ont fait le point à Pharmagora.

« IL Y AURA un avant et un après Mediator », se plaît à rappeler Claude Bougé, vice-président du LEEM, le syndicat des industriels du médicament. L’homme ne minimise pas l’affaire en parlant de « drame humain » reposant sur « l’histoire d’un produit, d’une entreprise et peut-être sur des défaillances individuelles, dans un pays où le système de pharmacovigilance était jusqu’alors considéré comme un modèle du genre ». Le drame est bien identifié. Pour autant, la France est le pays européen...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
non substituable

Les nouvelles règles pour le « non substituable »

Les cas où la mention « non substituable » (NS) peut être apposée sur l'ordonnance par le prescripteur viennent d'être définis par un arrêté paru aujourd'hui au « Journal officiel ». Voulues par la ministre de la Santé, Agnès... 6

Partenaires