Le circuit du médicament à la réforme - Le remède de cheval du rapport Debré-Even

Le circuit du médicament à la réformeLe remède de cheval du rapport Debré-Even

21.03.2011

Missionnés par Nicolas Sarkozy au lendemain de la publication du rapport de l’IGAS sur le Mediator, les Prs Debré et Even ont remis mardi soir au président de la République les conclusions de leur rapport sur « la refonte du système français de contrôle de l’efficacité et de la sécurité des médicaments ». Ils y décrivent un système lourd et inefficace auquel ils proposent d’administrer un traitement de choc.

DANS LEUR rapport sur « la refonte du système français de contrôle de l’efficacité et de la sécurité des médicaments », les Prs Bernard Debré et Philippe Even commencent par passer en revue les 2 000 molécules qui forment la pharmacopée française, composée selon eux d’« une majorité de médicaments inutiles ». Parmi ces 2 000 molécules, ajoutent-ils, 27 % ont des effets indésirables, 44 % des effets « gênants et parfois inquiétants », et 12 % « sont à manipuler avec plus d’attention encore...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
non substituable

Les nouvelles règles pour le « non substituable »

Les cas où la mention « non substituable » (NS) peut être apposée sur l'ordonnance par le prescripteur viennent d'être définis par un arrêté paru aujourd'hui au « Journal officiel ». Voulues par la ministre de la Santé, Agnès... 6

Partenaires