TOURISME - Lisbonne, ancienne et moderne - ville d’ombre et de lumière

TOURISME - Lisbonne, ancienne et moderneville d’ombre et de lumière

14.02.2011

De la colline d’Alfama aux rues de la Baixa, des pavés du Bairro Alto aux cafés du Chiado, Lisbonne distille un singulier parfum de voyages et d’exotisme.

  • Dans le Chiado, quartier réservé aux piétons
  • Dans le quartier d'Alfama, le vieux tramway
  • Le monastère de Jeronimos, dans le quartier de Belem, inscrit au patrimoine mondial

QUAND ON ARRIVE par les airs à Lisbonne, on survole toujours la ville. Là, il y a sept collines comme à Rome. Et le Tage, c’est presque aussi beau que le Douro qui coule à Porto. Deux ponts enjambent le fleuve. L’un a été bâti par Salazar dans les années 1960. Il ressemble singulièrement au Golden Gate. L’autre, qui a été construit pour l’exposition internationale de 1998, traverse l’estuaire du fleuve sur plus de 17 km. Le viaduc le plus long d’Europe, dit-on. Il a été baptisé Vasco de...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
PACES

À la Une Études de santé : la réforme décryptée Abonné

À la rentrée 2020, le numerus clausus ne sera plus. Pour adapter les compétences aux besoins actuels du système de santé, notamment, la PACES cédera sa place à deux parcours qui doivent également permettre à des profils plus diversifiés d'avoir accès aux études de santé. Si les syndicats étudiants saluent l'intention, ils appellent désormais les universités à jouer le jeu jusqu'au bout. Commenter

Partenaires