IDEES - Humain et non-humain - Pour une morale écologique

IDEES - Humain et non-humainPour une morale écologique

14.02.2011

La morale peut-elle rencontrer l’écologie de manière féconde ? Le discours de cette dernière n’en reste-t-il pas à « C’est mal de polluer » ? En repensant cette articulation, Émilie Hache, philosophe, maître de conférences à l’université Paris-Ouest-Nanterre, définit les conditions de possibilité pour que vivent ensemble l’humain et le non-humain.

  • Pour une morale écologique - 1

IL NE S’AGIT pas, nous est-il dit clairement au début de ce livre très dense, de faire de l’écologie « un nouvel objet » d’études, d’étendre la morale à la nature. Ceci reviendrait au discours moralisateur habituel : nous habitons la planète, nous devons la respecter, ses richesses ne sont pas inépuisables, il faut préserver les générations futures.

Pour Émilie Hache, l’un des temps forts est l’effacement de tout distinguo entre humains et non-humains. De fait, nous avons affaire à...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Buzin

À la Une Agnès Buzyn, le nouveau visage de la Santé Abonné

Nommée ministre des Solidarités et de la Santé à la surprise de tous, le Pr Agnès Buzyn fait quasiment l’unanimité parmi les professionnels de santé. Hématologue de renom, ancienne présidente de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire, puis de l’Institut national du cancer et de la Haute Autorité de santé (HAS), elle succède à Marisol Touraine, celle-là même qui l’a nommée à la tête... Commenter

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.