Soins transfrontaliers dans l’Union européenne - Le principe du droit des États à planifier leurs dépenses réaffirmé

Soins transfrontaliers dans l’Union européenneLe principe du droit des États à planifier leurs dépenses réaffirmé

27.01.2011

Le Parlement européen a adopté, la semaine dernière, la directive européenne organisant les soins transfrontaliers, qui permettra aux patients d’un État membre de se faire soigner librement ou presque dans un autre État que le leur, tout en étant remboursés par leur pays d’affiliation au même tarif que s’ils étaient traités chez eux.

  • Délivrance d'une ordonnance dans une pharmacie allemande

LA DIRECTIVE européenne organisant les soins transfrontaliers, qui entrera en vigueur fin 2013, ne concerne pas directement les pharmaciens, dans la mesure où il aborde essentiellement les soins et très peu les médicaments. Mais il reprécise néanmoins un certain nombre de principes qui, eux, intéressent la profession au premier degré. C’est ainsi que, si la liberté du patient est quasi-totale en ce qui concerne les soins ambulatoires (voir ci-dessous), la directive introduit des...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Cytotec

Le Cytotec retiré du marché en mars 2018

Le Cytotec va être retiré du marché par Pfizer. La raison ? Son usage détourné pour réaliser des IVG ou pour déclencher artificiellement des accouchements au risque de la santé de la mère et l’enfant. « Le Laboratoire Pfizer... 11

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.