L’Europe, ou le même bateau - Les leçons de la crise grecque

L’Europe, ou le même bateauLes leçons de la crise grecque

08.03.2010

Les commentaires sur la gravité la crise financière de la Grèce et sur ce qu’elle signifie pour l’Europe, principalement la zone euro, sont dictés par un pessimisme que justifie l’ampleur de la récession 2008-2009. Cependant, la France et l’Allemagne ont réagi avec calme, en exigeant de la Grèce qu’elle compte d’abord sur elle-même. En refusant de céder à la panique, elles ont envoyé un signal à ceux qui spéculent sur l’euro.

  • Merkel, Papandréou, Sarkozy : le message sévère de l’Allemagne à la Grèce

LES GRECS SONT DÉçUS. Ils espéraient une aide massive de l’Union européenne et leur Premier ministre, Georges Papandréou, tout en regrettant ce qu’il considère comme un déni de solidarité, a été contraint de prendre des mesures d’économie draconiennes, en augmentant les impôts et en diminuant de beaucoup les dépenses publiques. Ces mesures ont déjà entraîné des grèves et de multiples protestations dans un pays dont la classe moyenne va subir de plein fouet le plan de redressement...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires