Le dernier état américain à résister aux chaînes - Western pharmaceutique dans le Dakota du Nord

Le dernier état américain à résister aux chaînesWestern pharmaceutique dans le Dakota du Nord

19.01.2009

Si les États-Unis passent à juste titre pour être le « paradis » des chaînes de pharmacies et autres drugstore, un de leurs états les moins peuplés, le Dakota du Nord, se distingue par sa législation, unique dans le pays, qui réserve la propriété des pharmacies aux seuls pharmaciens indépendants. Mais les grandes chaînes tentent régulièrement de faire changer cette législation, et une intense bataille de lobbys se déroule actuellement à Bismarck, la petite capitale de cet état rural de 625 000 habitants.

  • Western pharmaceutique dans le Dakota du Nord - 1

LA QUERELLE qui enflamme depuis plusieurs mois ce tranquille territoire en forme de rectangle qui jouxte le sud du Canada évoque, par bien des aspects, les débats européens actuels sur l’ouverture du capital des pharmacies. En 1963, le Sénat du Dakota du Nord promulgua une loi selon laquelle au moins 51 % du capital des officines devait être détenu par les pharmaciens qui les exploitent, dans le but de préserver les petites pharmacies rurales. Depuis cette époque, le paysage...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires