COVID-19 : en France, le remdesivir recommandé dans les formes graves

COVID-19 : en France, le remdesivir recommandé dans les formes graves

Charlotte Demarti
| 11.03.2020
  • coronavirus

En France, le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) vient d’émettre des recommandations sur la prise en charge des patients atteints de COVID-19. Pour les formes graves, le remdesivir est conseillé.

Le Haut Conseil de la santé publique a formulé des recommandations pour la prise en charge des patients atteints de COVID-19. Une tâche difficile, étant donné que la « maladie est mal connue, et avec des données très limitées sur des traitements pouvant être considérés comme efficaces et sûrs ». Néanmoins, le HCSP recommande, à ce jour, de traiter les patients atteints de formes sévères (avec signes de gravité d’emblée ou aggravation secondaire) par le remdesivir, à titre compassionnel (ce qui nécessite l’utilisation de l’article L31-31-1 du code de la santé publique, ou une prescription hors AMM). « Le remdesivir est à privilégier car il s’agit de la seule option thérapeutique formalisée », précise le HCSP. Son intérêt dans le traitement de l’infection à SARS-CoV-2 provient des données publiées sur sa puissante activité in vitro et in vivo sur les coronavirus animaux et humains, et notamment sur le SARS-CoV et le MERS-CoV.

Ensuite, chez les patients qui ont développé une pneumonie sans signes de gravité, l’association lopinavir/ritonavir, médicament candidat potentiel pour l’OMS, peut être discutée au cas par cas, chez des patients présentant des facteurs de risque de gravité. En revanche, pour les cas asymptomatiques ou paucisymptomatiques, le traitement antiviral n’est pas indiqué. Le HCSP recommande uniquement un diagnostic virologique prélèvement nasopharyngé et un suivi clinique.

Dernièrement, Wang et al. ont évalué l’efficacité de différents antiviraux (ribavirine, penciclovir, nitazoxanide, nafamostat, remdesivir et favipiravir) et de la chloroquine, sur une culture de cellules infectées par du SARS-CoV-2. Dans ce modèle, le remdesivir et la chloroquine montrent la meilleure efficacité. Ces résultats sont encourageants pour tester le remdesivir chez des patients atteints de pneumonie à SARS-CoV-2. Quant à la chloroquine, à part cette étude, on dispose de peu de données sur son efficacité dans le COVID-19. Mais des essais sont en cours à ce sujet.

Par ailleurs, le HCSP recommande fortement « la mise en place, en urgence, d’essais cliniques académiques, afin d’évaluer l’intérêt, l’efficacité et la tolérance des traitements antiviraux, mais également par anticorps monoclonaux, interféron bêta, corticoïdes ». Il n’existe en effet aucun traitement validé à ce jour dans le COVID-19.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
téléphone

Véran autorise les téléconsultations par téléphone

Dans le contexte de lutte contre la pandémie, le ministre des solidarités et de la santé vient d'annoncer sa décision d'autoriser la téléconsultation par téléphone, pour les patients dépourvus de moyens de connexion en vidéo.... 2

Partenaires