Dispensation à l’unité : la FSPF exige sa suppression ou des contreparties

Dispensation à l’unité : la FSPF exige sa suppression ou des contreparties

Marie Bonte
| 11.12.2019
  • médicament à l'unité

La Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) réclame le retrait pur et simple de l’article de la loi « antigaspi » prévoyant la dispensation des médicaments à l’unité. En cas d'adoption par les députés, elle exige de la limiter à certains médicaments et, surtout, de l’assortir d’un modèle économique pour l’officine.

La dispensation à l’unité des médicaments sera discutée ce soir en séance à l’Assemblée nationale dans le cadre de l’examen du projet...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
besset

« Continuez à substituer, même en cas d'égalité des prix ! »

Philippe Besset, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), appelle les confrères à continuer la substitution, même en cas d'alignement des prix du princeps sur les génériques, « pour la survie de... 7

Partenaires