Droit de substitution contre propharmacie - En Autriche, les ruptures de stocks sèment la zizanie entre médecins et pharmaciens

Droit de substitution contre propharmacieEn Autriche, les ruptures de stocks sèment la zizanie entre médecins et pharmaciens

Denis Durand de Bousingen
| 12.09.2019

Souvent tendues, les relations entre les médecins et les pharmaciens autrichiens connaissent un nouvel accès de fièvre lié aux ruptures de stock de plus en plus longues qui touchent le pays, comme la plupart de ses voisins. Les deux professions s’opposent sur leurs causes et s’accusent mutuellement de vouloir profiter de cette situation.

  • Pharmacie

L’Autriche fait partie des rares pays européens à ne pas avoir accordé de droit de substitution aux pharmaciens, auquel les médecins sont farouchement opposés. Il y a quelques semaines, le médiateur santé autrichien a publié une étude sur les conséquences des ruptures de stock pour les patients, en estimant que certaines évolutions de la réglementation, dont l’institution de ce droit, pourraient améliorer la situation. Il plaide de plus, avec le soutien de l’Ordre des pharmaciens, pour des...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
euros

Tous les entretiens seront payés avant fin septembre

À l'occasion d'un point presse hier, l'Union des syndicats de pharmaciens d'officine (USPO) annonce que l'assurance-maladie s'est engagée à payer tous les entretiens pharmaceutiques et bilans partagés de médication encore en souff... Commenter

Partenaires