VIH : l'Académie de pharmacie veut un plan d'urgence intégrant l'officine

VIH : l'Académie de pharmacie veut un plan d'urgence intégrant l'officine

Mélanie Maziere
| 01.07.2019
  • acad

Partant du constat que l'épidémie de VIH n'est pas contrôlée en France alors même que tous les outils de diagnostic et de traitement sont disponibles, l'Académie nationale de pharmacie demande un « plan national coordonné d'urgence pour intégrer toute nouvelle initiative à même d'infléchir la courbe de l'épidémie ».

Estimant que le dépistage actuel ne permet pas de toucher les personnes les plus à risque et révèle, parmi les nouveaux cas détectés, un grand nombre de...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
pharmacie

À la Une Activité officinale : le calme après la tempête

Après avoir connu deux vagues records correspondant l'une à l'afflux de demandes de paracétamol et de renouvellement d'ordonnances, l'autre à des prescriptions insolites en hydroxychloroquine, l'activité officinale est en chute libre depuis dix jours. Comment faire face à cette situation inédite sans trop de casse ? Commenter

Partenaires