À Nancy, le pharmacien sauvé par le boulanger et le vendeur de bougies

À Nancy, le pharmacien sauvé par le boulanger et le vendeur de bougies

Marie Bonte
| 24.06.2019
  • NAncy

Les liens de proximité ne sont pas un vain mot. À Nancy, un pharmacien a pu en faire l’expérience. Il a échappé de justesse à la mort, grâce à la vigilance de ses voisins commerçants.

Les faits remontent à neuf mois. Et si Eric Jehl peut en parler aujourd’hui avec, encore, une certaine émotion dans la voix, c’est qu’il doit sa survie à ses voisins, Fabrice Gwizdak, le boulanger, et Christophe Robert, le gérant d'un commerce de bougies.

Tous trois sont implantés dans la rue...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
violences pharmacie

Les agressions de pharmaciens augmentent de 60 %

Cette année encore, les statistiques publiées aujourd’hui par l’Observatoire des agressions de l’Ordre font état d’une recrudescence des actes de violence et d’incivilité envers la profession. 336 pharmaciens ont déclaré une... Commenter

Partenaires