Les ruptures de stock touchent toute l'Europe - Des recommandations… et après ?

Les ruptures de stock touchent toute l'EuropeDes recommandations… et après ?

Denis Durand de Bousingen
| 20.05.2019

Les pharmaciens d’officine européens perdent en moyenne 5,6 heures par semaine à gérer des problèmes de ruptures de stock, selon une enquête publiée le 14 mai par le Groupement pharmaceutique de l’Union européenne (GPUE) à laquelle ont participé 21 de ses 31 États membres, dont la France.

  • ruptures de stocks

Même si le temps passé à gérer le problème a, en moyenne, légèrement diminué en 2018 par rapport à 2017 et 2016, le phénomène des ruptures de stock a continué à s’aggraver en 2018, avec notamment une forte progression des ruptures allant de deux à cinq jours malgré, maigre consolation, une baisse sensible des ruptures supérieures à 6 mois.

« Depuis quelques années, le remplacement des médicaments en rupture de stock est malheureusement devenu une activité quotidienne...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
médicaments podium

Les Français paient leurs médicaments 16 % moins cher qu'ailleurs

Les Français paient leurs médicaments 16 % moins cher que la moyenne mondiale selon les calculs d'une start-up britannique. Selon le fournisseur de services de santé en ligne britannique Medbelle, qui publie un index des prix de... 4

Partenaires