À la Une - Contrefaçon : la guerre est déclarée

À la UneContrefaçon : la guerre est déclarée

Marie Bonte
| 13.05.2019

Face à l’explosion de la contrefaçon sur Internet, qui frappe massivement l'industrie pharmaceutique, l’Union des fabricants et l’Association de lutte contre le commerce illicite proposent la création d’un dispositif unissant tous les acteurs. Y compris les organisations professionnelles, comme l’Ordre des pharmaciens.

  • cybercrime

Si le marché du commerce illicite sur Internet et de la contrefaçon emprunte le réseau virtuel, les dégâts sanitaires et économiques qu’il cause, sont eux bien réels. Et la répression promet de l’être tout autant si l’on en croit Unifab, l’Union des fabricants, et l’Alcci, l’Association de lutte contre le commerce illicite.

Dans un livre blanc publié aujourd'hui, les industriels proposent la création d’un observatoire doté d’un dispositif permettant un signalement et une...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
PACES

À la Une Études de santé : la réforme décryptée Abonné

À la rentrée 2020, le numerus clausus ne sera plus. Pour adapter les compétences aux besoins actuels du système de santé, notamment, la PACES cédera sa place à deux parcours qui doivent également permettre à des profils plus diversifiés d'avoir accès aux études de santé. Si les syndicats étudiants saluent l'intention, ils appellent désormais les universités à jouer le jeu jusqu'au bout. Commenter

Partenaires