Au Honduras - L’envoi d’homéopathes sur des fonds publics canadiens fait scandale

Au HondurasL’envoi d’homéopathes sur des fonds publics canadiens fait scandale

Mélanie Maziere
| 14.03.2019

Depuis 2015, avec le soutien financier du ministère canadien des Affaires mondiales, l’association québécoise Terre sans frontières envoie des homéopathes au Honduras. Au Canada, des médecins s’insurgent contre l’importation d’une « pseudo-thérapie » non fondée sur les preuves dans des pays en développement.

Le Honduras est tristement connu pour son haut niveau de pauvreté. Pays d’Amérique Centrale ayant la plus forte prévalence du sida, c’est aussi le seul pays au monde où la pilule du lendemain est interdite sous peine de prison. C’est dans ce cadre que des missions humanitaires et sanitaires y sont régulièrement organisées. Mais le 23 février dernier, le site du média canadien « CBC News » relaye l’information selon laquelle une association québécoise envoie chaque année une...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
tire-lait

À la Une DM : prix écrasés, pharmaciens étranglés Abonné

En diminuant de 37 % les tarifs des tire-lait, l'assurance-maladie porte un nouveau coup aux dispositifs médicaux en pharmacie. Paradoxal, car cette mesure met en jeu la rentabilité de cette activité officinale à l'heure où les pharmaciens sont invités à accompagner le virage ambulatoire de la médecine de demain. 3

Partenaires