Anticancéreux périmé : deux responsables envoyés en correctionnelle

Anticancéreux périmé : deux responsables envoyés en correctionnelle

Didier Doukhan
| 11.03.2019
  • correctionnelle

Les dirigeants du laboratoire Alkopharm, et du distributeur Genopharm ont été renvoyés en correctionnelle par les juges chargés de l'enquête sur le scandale du générique du Thiotépa, un anticancéreux dont près de 100 000 flacons périmés ont été administrés à des patients.

Le scandale du générique de Thiotépa, utilisé dans la lutte contre les cancers de l'ovaire, de la vessie et du sein, mais également contre certains cancers de l'enfant, a éclaté en mars 2011 quand le...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
tire-lait

À la Une DM : prix écrasés, pharmaciens étranglés Abonné

En diminuant de 37 % les tarifs des tire-lait, l'assurance-maladie porte un nouveau coup aux dispositifs médicaux en pharmacie. Paradoxal, car cette mesure met en jeu la rentabilité de cette activité officinale à l'heure où les pharmaciens sont invités à accompagner le virage ambulatoire de la médecine de demain. 3

Partenaires