Biographies, exofictions - Vies hors normes

Biographies, exofictionsVies hors normes

Martine Freneuil
| 17.01.2019

Qu’il s’agisse de biographies (la grande Sandy Allen, le Facteur Cheval), de fiction pure (Otto Hahn et Lise Meitner, les « père » et « mère » de la fission nucléaire), ou d’exofictions (la sportive Violette Morris, les personnages qui hantent Paris à la fin du XIXe siècle), les destins évoqués dépassent parfois l’entendement.

  • L14/01-Femme qui court
  • L14/01-Le Facteur Cheval
  • L14/01-Un bref désir d'éternité
  • L14/01-Le Prix
  • L14/01- Le Silence de Sandy Allen

Écrivain plutôt rare – treize ans se sont écoulés depuis son précédent roman, « les Hommes immobiles » –, car également réalisateur et scénariste, Didier Le Pêcheur nous entraîne dans le Paris de la fin du XIXe en proie à la violence, au crime et à l’anarchie ; une ville où sévit la misère et qui tremble sous les coups de Ravachol. Le cadre était propice à une histoire haute en couleurs et c’est le cas d’« Un bref désir d’éternité » (1), qui débute en...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ordo

À la Une Fausses ordonnances : les codéinés en tête Abonné

Les signalements d'ordonnances falsifiées ne cessent d'augmenter d'année en année. En 2018, ce sont les spécialités codéinées qui sont le plus souvent citées, devançant tramadol, prégabaline et zolpidem. Qu'ils se retrouvent face à des patients devenus accros ou à de véritables trafiquants, les pharmaciens se trouvent de plus en plus souvent confrontés à des prescriptions suspectes. Commenter

Partenaires