Livres - Les prix littéraires - Aux marges de la société

Livres - Les prix littérairesAux marges de la société

Martine Freneuil
| 10.12.2018

Le prix Goncourt à Nicolas Mathieu pour « Leurs enfants après eux », le Médicis à Pierre Guyotat pour « Idiotie », le Femina à Philippe Lançon pour « le Lambeau », le Renaudot à Valérie Manteau pour « le Sillon », le prix de l’Académie française à Camille Pascal pour « l’Été des quatre rois » : le plein de livres est assuré pour l’hiver !

  • prix Goncourt
  • prix Medicid

« Vers l’âge de 14 ans, je savais que je voulais être écrivain mais j’ai mis très longtemps à y parvenir. Parce que ce chemin de l’écriture, je l’ai fait tout seul, et ça a été long et dou-loureux ». Nicolas Mathieu, prix Goncourt pour son deuxième roman, « Leurs enfants après eux » (Actes Sud), est encore tourné vers ces temps de « vache enragée », qu’il a bouffée, dit-il, jusqu’à ses 35 ans (il en a 40), jusqu’à la publication d’« Aux animaux la guerre...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
CPTS

À la une CPTS : bientôt un passage obligé ? Abonné

Après l’ultime séance de négociations, jeudi dernier, entre l’assurance-maladie et les 35 syndicats de professionnels de santé sur l’exercice coordonné, un texte définitif doit être transmis dans les jours qui viennent aux représentants professionnels pour signature. Un texte qui vise à accélérer la mise en place des communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS) et à faire de... 1

Partenaires