Histoire de la pharmacie - Se soigner au Japon, plantes et pharmacopée s'exposent à Paris

Histoire de la pharmacieSe soigner au Japon, plantes et pharmacopée s'exposent à Paris

Julie Chaizemartin
| 22.11.2018

Petite par sa taille mais pertinente par son contenu, l’exposition actuellement présentée au musée d’histoire de la médecine raconte trois siècles d’influences entre pharmacopées occidentale et japonaise et fait découvrir la figure du pharmacien Junichirô Shimoyama, qui joua un rôle clef dans ces relations au XIXe siècle.

  • Gravure
  • Groupe Fluckiger
  • Blume
  • Vitrine
  • poupée
  • echantillon

L’exposition « Se soigner au Japon, plantes et pharmacopée (XVIIe – XXe siècle) » dresse en point d’orgue de son propos le portrait de Junichirô Shimoyama, « le fondateur de la pharmacie moderne japonaise et un des premiers à s’intéresser à la pharmacognosie », explique Frédéric Bonté, docteur en sciences pharmaceutiques à l’initiative de l’exposition et membre de l’Académie nationale de pharmacie.

« Cela fait trente ans que je me rends au Japon...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Pascal Brière 2

À la Une Biosimilaires : la substitution est déjà possible Abonné

Le président de Biogaran, Pascal Brière, défend ouvertement la substitution par le pharmacien du médicament biologique d’origine par son biosimilaire. Las d’attendre un hypothétique décret d’application en précisant les modalités, il estime que le pharmacien peut s’en passer. 1

Partenaires