En Auvergne-Rhône-Alpes - Des pharmaciens expérimentent le dépistage des risques d’AVC

En Auvergne-Rhône-AlpesDes pharmaciens expérimentent le dépistage des risques d’AVC

Anne-Gaëlle Moulun
| 08.11.2018

Depuis un an et demi, une centaine d’officines d’Auvergne-Rhône-Alpes expérimentent le NeuroCoach, un appareil permettant de dépister les principaux facteurs de risque de l’accident vasculaire cérébral (AVC).

  • avc

Il y a 12 000 AVC par an en Auvergne-Rhône-Alpes, soit 32 par jour, et 150 000 par an en France. L’AVC est la deuxième cause de mortalité en France et coûte 9 milliards d’euros par an à la Sécurité sociale.

« Une des raisons de l’importance de cette cause de mortalité est liée à l’absence d’outils de dépistage accessibles facilement », explique Olivier Rozaire, président de l’Union régionale des professionnels de santé (URPS) pharmaciens d’Auvergne-Rhône-Alpes. Pour...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
CPTS

À la une CPTS : bientôt un passage obligé ? Abonné

Après l’ultime séance de négociations, jeudi dernier, entre l’assurance-maladie et les 35 syndicats de professionnels de santé sur l’exercice coordonné, un texte définitif doit être transmis dans les jours qui viennent aux représentants professionnels pour signature. Un texte qui vise à accélérer la mise en place des communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS) et à faire de... 1

Partenaires