En Auvergne-Rhône-Alpes - Des pharmaciens expérimentent le dépistage des risques d’AVC

En Auvergne-Rhône-AlpesDes pharmaciens expérimentent le dépistage des risques d’AVC

Anne-Gaëlle Moulun
| 08.11.2018

Depuis un an et demi, une centaine d’officines d’Auvergne-Rhône-Alpes expérimentent le NeuroCoach, un appareil permettant de dépister les principaux facteurs de risque de l’accident vasculaire cérébral (AVC).

  • avc

Il y a 12 000 AVC par an en Auvergne-Rhône-Alpes, soit 32 par jour, et 150 000 par an en France. L’AVC est la deuxième cause de mortalité en France et coûte 9 milliards d’euros par an à la Sécurité sociale.

« Une des raisons de l’importance de cette cause de mortalité est liée à l’absence d’outils de dépistage accessibles facilement », explique Olivier Rozaire, président de l’Union régionale des professionnels de santé (URPS) pharmaciens d’Auvergne-Rhône-Alpes. Pour...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
nego

Négociations conventionnelles : la FSPF claque la porte

Coup de théâtre ce matin dès la première séance des négociations conventionnelles rouvertes à l’initiative de la CNAM mais à laquelle la FSPF refuse désormais de participer. Gilles Bonnefond, président de l’Union des syndicats... 18

Partenaires