Le Mondial de l'automobile, du 4 au 14 octobre - Un salon en pleine mutation

Le Mondial de l'automobile, du 4 au 14 octobreUn salon en pleine mutation

Jacques Fréné
| 04.10.2018

DS 3 Crossback, DS 7 Crossback hybride rechargeable 4X4, la marque Premium du groupe PSA sort enfin du bois, épaulée par Citroën qui exhibe sa C5 Aircross. Au salon de Paris, une bouffée d’oxygène pour les organisateurs, qui doivent faire face à une cascade de forfaits, compensés par la présence de la moto, des acteurs du numérique et des services à la mobilité.

  • Auto3-C5 Aircross
  • Auto4-Peugeot 508 SW
  • Auto6-Renault Kadjar 2018
  • Auto1-DS3 Crossback
  • Auto5-Peugeot e-Legend
  • Auto-Renault Kadjar planche de bord
  • Auto2- DS7 Crossback E-Tense

Il y a encore dix ans, les constructeurs se bousculaient à la Porte de Versailles. Mais douchés par les tarifs pratiqués et parfois vexés d’être relégués au fond de la classe dans des halls improbables, ils se sont rebellés. Cette année, quatorze d’entre eux, parmi lesquels Volkswagen, Fiat, Alfa, Opel, Ford, Volvo, Mazda, Mitsubishi, ont décidé de boycotter le Mondial. Francfort, et, à un degré moindre, Genève, sont confrontés au même problème et se demandent comment...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
dialogue

À la Une Dispensation protocolisée : le grand débat Abonné

À quelques jours de l'examen par le Sénat de la loi santé, « Le Quotidien du pharmacien » et « Le Généraliste », ont organisé un face à face entre Philippe Besset, président de la FSPF, et Luc Duquesnel, président des Généralistes-CSMF. Le pharmacien et le médecin ont confronté pour la première fois devant les deux rédactions réunies leur point de vue sur la dispensation protocolisée. Commenter

Partenaires