Le monde aujourd'hui - Le match Macron-Hollande

Le monde aujourd'huiLe match Macron-Hollande

Richard Liscia
| 16.04.2018

Le plus lassant, en politique, c'est ce qui est prévisible, par exemple, le tombereau de critiques déversé sur Emmanuel Macron après ses deux interventions télévisées. A quoi s'ajoute l'évidence selon laquelle ce n'est pas un hasard si le président de la République s'est exprimé pendant la semaine de la publication du livre de François Hollande, « Les leçons du pouvoir » publié chez Stock.

  • Le match Macron-Hollande

François Hollande, dès qu'il a appris la candidature à la présidence de son ancien ministre, n'a caché ni sa surprise, ni sa déception, ni sa frustration. Il a tout de suite parlé d'une trahison, qu'il a ressentie avec d'autant plus de douleur que M. Macron l'avait séduit grâce à son allant, sa jeunesse et son dynamisme. Le triomphe électoral de son ancien conseiller n'a pas déclenché son émotion la plus vive : il a lui-même dit, récemment sur France 2 que, s'il s'était présenté pour un...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Pascal Brière 2

À la Une Biosimilaires : la substitution est déjà possible Abonné

Le président de Biogaran, Pascal Brière, défend ouvertement la substitution par le pharmacien du médicament biologique d’origine par son biosimilaire. Las d’attendre un hypothétique décret d’application en précisant les modalités, il estime que le pharmacien peut s’en passer. 1

Partenaires