Conditions commerciales - Federgy exige la fin de la rétrocession

Conditions commercialesFedergy exige la fin de la rétrocession

09.04.2018

La Chambre syndicale des groupements de pharmaciens (Federgy) demande à la ministre de la Santé de mettre fin à la pratique de la rétrocession et exige que les officinaux puissent communiquer plus librement. Pour Federgy, le code de la Santé publique doit être strictement appliqué : seules les centrales d’achat pharmaceutique (CAP) et les structures de regroupement à l’achat (SRA) peuvent négocier avec les laboratoires pharmaceutiques. Aujourd’hui,...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
chute cheveux

Risques du finastéride 1 mg : une fiche à remettre aux patients

Les pharmaciens devront remettre une fiche d'information lors de la délivrance de finastéride 1 mg pour la chute des cheveux afin d’avertir les patients sur les effets secondaires, notamment sexuels et psychiques, de ce... 3

Partenaires