« Un outil pour sortir du Moyen-Âge sanitaire »

« Un outil pour sortir du Moyen-Âge sanitaire »

Stéphane Le Masson
| 05.04.2018

Pour Alain Michel Ceretti, président de France Assos Santé, le DMP doit permettre d'éviter les erreurs et les examens inutiles. Tous les professionnels de santé impliqués dans la prise en charge du patient doivent pouvoir le consulter.

Le Quotidien du pharmacien.- Quel est l’intérêt du DMP ?

Alain Michel Ceretti.- Le dossier médical partagé est avant tout un outil pour améliorer la prise en charge, puisqu’il doit permettre à un patient de ne pas dépendre en situation d’urgence de la seule mémoire de ses proches. Le DMP doit donc permettre de sortir du Moyen-Âge sanitaire en évitant les pertes de chance graves, en particulier en cas d’urgence, en limitant les risques liés à des examens inutiles et en...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Prescription électronique

À la Une Ordonnance électronique : c'est pour quand ? Abonné

En chantier depuis plusieurs années, l’application de l’e-prescription va s’accélérer, une évolution rendue nécessaire par la sécurisation de la transmission des ordonnances. Mais aussi par l'encouragement des professionnels de santé à la coordination des soins. Commenter

Partenaires