Industrie pharmaceutique - UPSA bichonne son « écosystème »

Industrie pharmaceutiqueUPSA bichonne son « écosystème »

Patrice Jayat
| 03.04.2018

Le groupe UPSA a ouvert les portes de son site de production agenais à ses partenaires publics et privés. Un rassemblement en forme de renaissance pour cette entreprise, premier employeur privé du Lot-et-Garonne.

  • UPSA

Après quelques années d’incertitude et de rumeurs, UPSA is back ! À un anglicisme près, c’est sans doute le message qu’ont voulu faire passer les responsables de l’entreprise, en ouvrant les portes de leur site agenais, le jeudi 29 mars.

C’est un UPSA libre et de nouveau conquérant qui s’est présenté devant les élus et les décideurs régionaux. En effet, depuis 2015, UPSA a retrouvé son autonomie au sein du groupe Bristol-Myers Squibb, puis une direction commerciale unique pour...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Pascal Brière 2

À la Une Biosimilaires : la substitution est déjà possible Abonné

Le président de Biogaran, Pascal Brière, défend ouvertement la substitution par le pharmacien du médicament biologique d’origine par son biosimilaire. Las d’attendre un hypothétique décret d’application en précisant les modalités, il estime que le pharmacien peut s’en passer. 1

Partenaires